Le Hoquet, les remèdes

Le hocquet est un réflexe respiratoire caractérisé par une succession de contractions inspiratoires spasmodiques, incontrôlables et involontaires du diaphragme, suivies d’une constriction (resserrement circulaire) de la glotte. L’arrivée d’air est alors freinée et a du mal à pénétrer dans la trachée et les poumons, ce qui provoque une incommodité et une vibration des cordes vocales, au niveau de l’épiglotte : le bruit glottal caractéristique du hoquet s’échappe.

Le plus souvent, le hoquet est momentané, banal et complètement inoffensif. Il touche l’ensemble de la population humaine, y compris le fœtus, et d’autres mammifères. Ce hoquet est le plus souvent lié à une dilatation de l’estomac, situé près du diaphragme, après un repas trop copieux ou ingurgité trop rapidement.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le corps humain possède un centre du hoquet, situé entre la troisième et la cinquième vertèbre cervicale. C’est la stimulation des nerfs qui se rendent à ce centre qui provoque le hoquet. Et contrairement aux réflexes de la toux, de l’éternuement et du vomissement, le hoquet ne semble pas avoir une fonction protectrice ou utile.

Mais voici quelques remèdes testés ou à tester :

  1. Oublier, penser à autre chose, peut faire passer le hocquet
  2. Bloquer momentanément sa respiration, se mettre en apnée
  3. Modifier son rythme respiratoire
  4. Boire doucement ou très rapidement un verre de liquide (non gazeux et non alcoolisé)
  5. Compresser le nerf phrénique en massant le cou, à l’endroit du plexus cervical ou en massant le point de rencontre de la clavicule et du sternum
  6. Couper brusquement la respiration en faisant peur à la personne qui hoquette
  7. Frotter doucement le palais avec un coton tige d’avant en arrière
  8. Avaler sans respirer un produit acide ou sucré (pain sec, citron, sucre en poudre, glace pillée..)
  9. Placer un objet froid sur le ventre ou le dos
  10. Inhaler une odeur forte comme de l’ammoniac ménager ou du vinaigre
  11. Boire un verre d’eau à l’envers
  12. Laisser fondre un sucre imbibé de vinaigre sur la langue
  13. se boucher le nez,  couper sa respiration et souffler par les oreilles… A faire deux fois pendant 30 secondes.
  14. tirer sa langue en essayant de toucher son menton.On tire le plus possible et…ça passe !!!
Vous pouvez laisser un commentaire, ou lier cette info sur votre site Web :)

4 comms to “Le Hoquet, les remèdes”

  1. ros109 dit :

    “Le hocquet est un réflexe respiratoire ” c’est pas plutôt “hoquet”. Il me semble pourtant avoir lu de longs posts sur l’orthographe…. lol

  2. Mlle Tout ou Rien dit :

    Oui c’est bien hoquet, mais comme vous pourrez le remarquez, il est écrit partout hoquet, sauf une fois, mais c’est pour ceux qui font des fautes d’orthographe ;)

  3. johnny dit :

    ” Inhaler une odeur forte comme de l’ammoniac ménager ou du vinaigre”

    “Modifier son rythme respiratoire”

    Voila deux “méthodes” qui sont a éviter. Respirer de l’ammoniac, c’est en fait pour oublier le hoquet, et comme ce n’est pas conseillé de se détruire le nez, il vaut mieux regarder un bout de film d’horreur, ou écouter de la musique.
    De plus, il paraitrais que seul une augmentation de la concentration en CO2 est efficace. Respirer plus vite ne sert a rien, mais respirer plus doucement, calmement serai utile.

  4. kip-kap dit :

    Mon père (86 ans) est bien malade et de plus affligé d’un hoquet depuis près d’une semaine. je préfère les méthodes douces. Tirer la langue ne me semble pas mal, d’autant qu’il a le nez très près du menton, en ce moment…

Commenter/répondre

Powered by WordPress | iCellPhoneDeals.com Offers Free Cell Phone Deals. | Thanks to Bestincellphones.com Verizon Cell Phones, Internet Bank and Conveyancing